Elevage des reines

     

RESUME D'INSTRUCTION POUR L'ELEVAGE DES REINES
par Max Zermatten, Moniteur éleveur
Section Hérens

 
Qualités majeures d'une colonie d'élite
Défauts majeurs tendant à en éliminer le choix
Élevage des reines
Technique d'élevage
Renouvellement de la reine par l'orphelinage
Durée de l'arrêt de ponte dans une colonie rendue orpheline
Élevage des reines par l'orphelinage sous contrôle de l'éleveur
Calcul des délais d'incubation
Age des larves prises en élevage royal
Préparation de la colonie éleveuse (nourrice)
Préparation des ruchettes de fécondation
Préparation du Candi d'élevage
Méthodes d'élevage
1ère méthode  
2ème méthode
3ème méthode  
Développement progressif et journalier de la ponte jusqu'à l'operculation
Age idéal pour le prélèvement de la larve d'élevage
Cellules royales
Le contrôle des races d'après les signes extérieurs

SELECTION ET ELEVAGE DE REINES

QUALITÉS MAJEURES D'UNE COLONIE D'ELITE 

  1. A l'avant-printemps démarrage prompt de la ponte et développement accéléré et soutenu du couvain, compacité du couvain.

  2. Pas de propension à l'essaimage.

  3. Population dense et homogène en début de miellée.

  4. Bonne productrice de miel donc active.

  5. Relativement douce mais défendant bien sa ruche.

  6. Tenant bien le cadre.  

 

DEFAUTS MAJEURS TENDANT A EN ELIMINER LE CHOIX

  1. Développement lent de la ponte.

  2. Développement mou et hétérogène du couvain.

  3. Propension à l'essaimage.

  4. Activité ralentie.

  5. Irascibilité.

  6. Pillarde.  

ELEVAGE DE REINES  

TECHNIQUE D'ELEVAGE 

L'élevage de reines est une des bases de l'apiculture moderne.  Tout apiculteur devrait avoir sous la main quelques jeunes reines sélectionnées de réserve qui lui seraient utiles spécialement au printemps pour remplacer les mères médiocres ou âgées.

Par l'élevage des reines, l'apiculteur qui cherche à augmenter le rendement de son rucher, une fois arrivé à un certain point de connaissance, pénétrera dans un domaine passionnant en élevant et sélectionnant ses reines lui-même.

Il va de soi que l'élevage des reines n'est pas destiné au débutant en apiculture mais à l'apiculteur possédant une certaine expérience.

Le but de cet exposé est de déterminer quelques principes d'élevage de reines à l'apiculteur disposant d'un certain nombre de colonies.  

    

RENOUVELLEMENT DE LA REINE PAR L' ORPHELINAGE 

L' orphelinage d' une colonie dans le but de lui faire élever sa nouvelle reine porte de toute façon préjudice à la force de la colonie.  Pendant 6 à 7 semaines au moins la colonie perd continuellement des abeilles qui, arrivant au terme de leur vie, ne sont plus remplacées.  Ce principe? de renouvellement de la reine, très connu, consiste simplement à rendre la ruche orpheline; instantanément, les abeilles choisissent des larves de moins de 3 jours pour l'édification de cellules royales.  Ce procédé bien facile à mettre en oeuvre sans matériel spécial, sans connaissances particulières est une méthode à la portée même des débutants en apiculture.  

    

Durée de l'arrêt de ponte dans une colonie rendue orpheline 

 

Minimum

Maximum

Elevage de la cellule royale

10 jours

15 jours

Délai de fécondation

 5 jours

28 jours

Evolution des ouvrières

21 jours

21   jours

Moyenne ( 50 jours )

36 jours

64   jours

ELEVAGE DES REINES PAR L' ORPHELINAGE SOUS CONTROLE DE L'ELEVEUR 

Un élevage artificiel doit se faire sous les conditions suivantes :

  1. La colonie doit être orpheline.

  2. Elle doit contenir une forte population de jeunes abeilles.

  3. Elle doit nager dans l'abondance avant et pendant l'élevage: miel, pollen et eau à profusion.

  4. Elle doit disposer d'un excès de chaleur et être encombrée d' abeilles.

  5. On doit amorcer l'élevage de préférence en période d' essaimage et de beau temps.

  6. Elle doit avoir une reine de 2 ans au moins (Il est préférable d'élever sur une vieille reine).

  

CALCUL DES DELAIS D' INCUBATION 

Pour ce calcul il est important de se rendre compte des différentes phases du développement de la reine, de l' ouvrière et du mâle.

 

Reine

Ouvrière

Mâle

Oeuf

3  jours

3 jours

3  jours

Larve

5  jours

6 jours

7  jours

Cellule operculée

8  jours

12 jours

14 jours

Temps moyen pour produire un insecte parfait

16 jours

21 jours

24 jours

    

 

Reine

Ouvrière

Mâle

 

jours

jours

jours

La larve apparaît le

4 ème

4 ème

4 ème

La cellule est fermée le

9 ème

9 ème

9 ème

La naissance a lieu le

16 ème

22 ème

25 ème

Le premier vol après l' éclosion le

5 ème ~

5 ème ~

5 ème ~

La reine sera fécondée en général, suivant le temps, entre le 6 ème et le 10 ème jour après sa naissance, soit environ le 22ème jour (à partir de l'oeuf) et commencera la ponte au plus tôt le 3ème jour après sa fécondation soit le 25ème jour environ.

Pour calculer les délais d'incubation, prenons en exemple un élevage de reines le ler juin; nous aurons les dates d'éclosion suivantes :

 

Nombre de jours à ajouter

Date de l' éclosion de la reine

Oeuf venant d' être pondu

+ 16

17 juin

Larve venant de naître

+ (16 - 3)

14 juin

Larve de 3 jours révolus

+ (16 - 6)

11 juin

  Dans les conditions très favorables une nymphe peut accélérer son développement d' un jour; par temps froid, un retard allant jusqu'à deux jours peut s'ensuivre.  ( Une larve de 3 jours, prise en élevage le ler juin, pourrait éclore exceptionnellement le 10 juin ).

Pour éviter tout accident, l' apiculteur doit intervenir le matin du 10 ème jour de l'élevage.  L' apiculteur doit donc attendre, à partir du jour de l' introduction du rayon d' élevage dans la colonie orphelinée 9 jours pour retirer à cette date précise ce rayon.

Age des larves prises en élevage royal 

Pour un bon élevage, il faut choisir des larves qui viennent d' éclore; l'âge idéal se trouve jusqu'à 48 heures de l' état larvaire.  Il faut éviter de prélever à partir de 48-70 heures qui est l' âge limite.

Dans les premières 48 heures la larve devient nettement visible, elle mesure 1.5 mm à 2 mm de long et commence légèrement à s' incurver.  La détermination de l' âge de la larve est donnée par ses dimensions et par l' arc de courbature.

L'oeuf est déposé debout dans la cellule, il reste pendant le premier jour dans cette position, il s'incline le deuxième, pour être couché le troisième,  

PREPARATION DE LA COLONIE ELEVEUSE ( NOURRICE ) 

Dès la première visite du printemps, la reine de la ruche éleveuse doit être soigneusement marquée. ( Il est important de pouvoir la trouver rapidement; opération d'autant plus difficile dans une ruche remplie d'abeilles au maximum).

Dès le 15 avril, commencer à stimuler tous les deux ou trois jours la colonie éleveuse.  Le début du nourrissement peut se faire au sirop de sucre, mais dans les derniers jours le stimulant de sucre est remplacé par le miel pur dilué à 50 % d'eau.  Cette colonie ainsi préparée sera particulièrement bien disposée à élever en nombre des cellules royales.  Il est également indiqué de choisir une colonie se disposant à essaimer naturellement, le succès n'en sera que plus complet.  

 

PREPARATION DES RUCHETTES DE FECONDATION 

Les cadres des ruchettes de fécondation sont simplement munis d'une amorce de cire gaufrée,

Dans le nourrisseur mettre 250 gr. de candi (2 kg de sucre de glace et 0.500 de miel).  Ne pas donner du sirop pour cause de pillage.

Le trou de vol est fermé et le trou d'aération grand ouvert.

Pour la formation des nucléi des ruchettes, elles sont peuplées avec des abeilles aussi jeunes que possible ( l'opération se fait de préférence quand les butineuses sont dehors ).  Une partie des abeilles d' une forte colonie sont brossées sans la reine dans une caisse à essaim.

Les abeilles sont passées à travers une grille à reine pour éliminer les mâles des ruchettes destinées à une station de fécondation.

Prélever une bonne tasse d'abeilles par ruchette.

 

PREPARATION DU CANDI D' ELEVAGE 

Malaxer à la manière d' une pâte à gâteau dans les proportions suivantes :

1 kg de sucre glace et 250 gr. de miel ( ou à défaut " Apisucre" ) de façon à obtenir une pâte solide

METHODES D' ELEVAGE  

1ère méthode

Exemple

15 avril Commencer à stimuler, préparation de la colonie éleveuse
   
25 mai Orpheliner la colonie éleveuse.  Suppression de la reine; si la reine a encore de la valeur, la conserver en formant un petit nucleus.
   
2 juin Rechercher minutieusement et enlever toutes les cellules royales, ainsi que les simples ébauches.  Donner un demi-litre de sirop au miel.
    
5 juin
(ler jour de l'élevage
)
Introduire le rayon d'élevage dans le milieu du nid de couvain opercule; les abeilles se jetteront sur les larves pour les transformer en cellules royales.  Donner un demi-litre de sirop de miel.
     
6 juin
( 2ème jour de l' élevage )      
Contrôler l'acceptation des larves de l'élevage avec un minimum de dérangement et continuer à donner le nourrissement au miel encore 2 jours.
    
14 juin
( 10ème jour de l' élevage)
Peupler les ruchettes de fécondation suivant le nombre de cellules et distribuer les cellules royales dans les ruchettes de fécondation.  Placer les ruchettes dans un endroit frais pendant 4 jours (cave).
   
18 juin Placer les ruchettes vers la tombée de la nuit à la station de fécondation.
   
à partir du 30 juin Prélèvement des reines s'il y a de la ponte dans les cadres des ruchettes.  Cette méthode a l'inconvénient de faire perdre une dizaine de jours et de laisser la colonie s' affaiblir par l'arrêt de la ponte.
     

  

2ème méthode 

Exemple

15 avril Commencer à stimuler, préparation de la colonie éleveuse.
    
5 juin Orpheliner la colonie éleveuse.  Une à deux heures plus tard introduire le cadre d' élevage dans le milieu du nid à couvain; les abeilles prendront en charge les larves se trouvant dans les cupules.  Donner un demi-litre de sirop de miel.
   
6 juin
( 2ème jour de l' élevage )
Contrôler l'acceptation des larves de l'élevage avec un minimum de dérangement et continuer à donner le nourrissement au miel encore 2 jours.
   
14 juin
( 10ème jour de l' élevage)
Peupler les ruchettes de fécondation suivant le nombre de cellules et distribuer les cellules royales dans les ruchettes de fécondation.  Placer les ruchettes dans un endroit frais pendant 4 jours (cave).
    
18 juin Placer les ruchettes vers la tombée de la nuit à la station de fécondation.
   
à partir du 30 juin
                 
Prélèvement des reines s'il y a de la ponte dans les cadres des ruchettes.  Cette méthode a l'inconvénient de faire perdre une dizaine de jours et de laisser la colonie s' affaiblir par l'arrêt de la ponte.
      

  Note :     Depuis l' apparition des cupules artificielles et par sa simplicité cette méthode semble être la plus utilisée aujourd'hui.  Notons cependant que, dans certaines conditions, le taux d' acceptation des larves greffées est inférieur aux autres méthodes ceci en raison de la présence de couvain ouvert dans la colonie éleveuse.  

3ème méthode 

Exemple

  15 avril  

Commencer à stimuler, préparation de la colonie éleveuse.
25 mai
( ler jour de l'élevage )
                         

Préparer la ruchette de "démarrage" et placer 4 cadres sans abeilles dans l'ordre suivant :

a) 1 cadre de miel ; 1 cadre de pollen dont les cellules vides sont remplies d'eau; laisser un emplacement vide pour le cadre d'élevage ; puis placer un cadre de miel et la partition.
b) Placer le rayon d' élevage dans l'espace laissé vide de la ruchette d'élevage.
c) Immédiatement après, secouer environ 2 kg d' abeilles de la colonie éleveuse.  La ruchette est fermée, le nourrisseur rempli d'un demi-litre de sirop de miel dilué.  Bien couvrir la ruchette pour la tenir au chaud et veiller à une aération suffisante.
d) Placer la ruchette d'élevage au frais (cave).
     

26 mai
( 2ème jour )

Orpheliner la colonie éleveuse.  Quelques heures plus tard, replacer le cadre d'élevage accompagné des abeilles se trouvant dans la ruchette de démarrage au centre de la colonie éleveuse.
Les abeilles prendront en charge les cellules " démarrées " en ruchette.
Donner un demi-litre de sirop de miel.
       

27 mai
( 3ème jour )
Contrôler l'acceptation des larves de l'élevage avec un minimum de dérangement et continuer le nourrissement au miel encore deux jours.
    
3 juin
( 10ème jour )
Peupler les ruchettes de fécondation suivant le nombre de cellules et distribuer les cellules royales dans les ruchettes de fécondation.  Placer les ruchettes dans un endroit frais pendant 4 jours (cave).
    
7 juin Placer les ruchettes vers la tombée de la nuit à la station de fécondation.
   
A partir du 18 juin env. Prélever les reines s'il y a de la ponte dans les cadres.

      

N.B.  N' oublions pas, quelle que soit la méthode d'élevage utilisée :

1)     La bonne résistance des larves d'un jour ; température, humidité, faim ( ralentissement du métabolisme ).

2)     La sensibilité des alvéoles du 5ème au 9ème jour : chocs, température, humidité.

3)     La résistance à partir du 10ème jour : chocs, température ( à distinguer un refroidissement passager ou durable ).

  

DEVELOPPEMENT PROGRESSIF ET JOURNALIER DE LA PONTE

 JUSQU'A L'OEUF
  

        

1er     jour : L' oeuf est debout  
2ème jour :  L' oeuf est incliné  
3ème jour :  L' oeuf est couché  
4ème jour :  La larve noyée dans la gelée est à peine visible  
5ème jour :  La larve noyée dans la gelée s' incurve  
6ème jour :  Les extrémités de la larve se rapprochent  
7ème jour :  L' apparence de la larve devient celle d' un gros ver blanc  
8ème jour :  La larve se replie sur elle-même; la gelée disparaît sous elle  
9ème jour :  L' operculation de la cellule a lieu  

            

Eclosion         Reine    16 ème jour  
Ouvrière        21 ème jour  
Mâle 24 ème jour



 

 

AGE IDEAL POUR LE PRELEVEMENT DE LA LARVE D' ELEVAGE  

 

  âge limite  âge idéal larve trop âgée  

 

CELLULES ROYALES 

1 2 3 4 5 6
1. Operculée et non renforcée.  
2. Operculée et renforcée.  
3. Déchirée dur le côté. ( reine tuée par une rivale )  
4. Déchiquetée à la pointe. ( reine expulsée et tuée par les abeilles )  
5. Normalement désoperculée.
6. Détruite par les ouvrières avant maturité

    

 

LE CONTROLE DES RACES D' APRES LES SIGNES EXTERIEURS  

  1. Mesure de l'index cubital effectué sur un échantillon de vingt jeunes abeilles

Aile antérieure d'une ouvrière.  III = cellule cubitale.

  Exemple :    un index 2.0 nous indique que a est 2 fois plus long que b

La moyenne des valeurs mesurées pour la race du pays est en dessous de 2.0 alors que pour la carniolienne elle est au-dessus de 2.3.

Lors de ces mensurations, il faut naturellement tenir compte d' une certaine dispersion, c'est pourquoi on doit appliquer ce procédé sur 20 à 30 abeilles afin de calculer ensuite la valeur moyenne d'une population.

2. Mesure de la langue effectuée sur un échantillon de vingt jeunes abeilles

La langue de l'ouvrière est mesurée de son bout jusqu'à la fin du submentum.

La race du pays a la trompe plus courte ( 5.9 à 6.5 mm ) que la carniolienne ( 6.5 à 7.00 mm ).  La plupart du temps on peut reconnaître les croisements de ces deux races par cette méthode car les abeilles carnioliennes, déjà lors de la première génération, n' ont plus la trompe aussi longue.

            

Retour